Petits commerces : comment louer un local commercial sans se ruiner ?

local commercial

Publié le : 07 juin 20226 mins de lecture

Une fois la réflexion effectuée concernant le développement d’un projet professionnel, il est important de se mettre à la recherche d’un local commercial. Cependant, certains pièges sont à prendre en considération pour éviter d’avoir un loyer trop important ou un local non adapté.

Définir la nature du projet professionnel

L’immobilier d’entreprise ne s’improvise pas et lorsque le besoin concernant un local commercial à louer devient nécessaire, il est important de prendre le temps de la réflexion. Cela commence indéniablement par la définition des objectifs du commerçant afin qu’il se mette en quête de l’emplacement idéal. Tout d’abord, un intérêt doit être porté à la proposition commerciale, c’est-à-dire au concept du petit commerce. Il faut également définir la cible et les habitudes de la clientèle potentielle pour être certain que l’emplacement correspond. Ensuite, il est important de prendre en considération les besoins logistiques et techniques, en d’autres termes définir les surfaces de stockage et de vente nécessaire. Mais ce n’est pas le seul paramètre, la luminosité et la taille de la vitrine sont également d’autres paramètres à prendre en considération.

L’importance de la zone géographique

La localisation du commerce doit être en totale adéquation avec la proposition commerciale. Une zone de chalandise ne doit pas se définir au hasard, mais par rapport à une réflexion mûrement menée. À titre d’exemple, si un commerce souhaite attirer une cible de jeunes actifs, c’est-à-dire des personnes entre 25 et 35 ans, il est préférable d’orienter le petit commerce dans un quartier dynamique. En effet, de nombreuses entreprises sont certainement présentes, ce qui permettra d’être directement au contact de la bonne clientèle. Néanmoins, si le petit commerce vise plutôt des familles, son emplacement géographique dans une zone résidentielle reste cette fois-ci totalement incohérent.

Pour découvrir les différentes offres existantes, il existe des sites spécialisés comme www.arthur-loyd.com. Ainsi, de nombreuses possibilités sont à découvrir en sélectionnant encore une fois les caractéristiques propres à l’activité du commerce. Autre critère particulièrement important dans l’emplacement du commerce, l’accessibilité du local. Peut-on y accéder depuis les transports en commun ? Existe-t-il un parking pour faciliter le stationnement ? Les évolutions urbaines à venir sont également importantes, car des changements conséquents peuvent avoir lieu et perturber l’activité initiale du commerce.

Vigilance sur les commerces à proximité

Si une zone commerciale a été spécifiquement mise en place avec d’autres commerces, alors il s’agit d’une véritable opportunité commerciale avec un potentiel très important. Cela semble le cas au premier abord, mais cette situation risque de se retourner contre le petit commerce, constituant alors une zone de danger. C’est le cas lorsque les commerces voisins ont une cible similaire ou une proposition commerciale trop proche. Voilà pourquoi il est intéressant de s’intéresser à l’immobilier commercial de proximité afin d’éviter les mauvaises surprises. Pourtant, bon nombre de commerçants font cette erreur estimant que la nouveauté attirera naturellement la curiosité des clients potentiels. Certes, ce constat reste totalement valable, mais cela ne signifie pas pour autant que le commerce sera capable de s’installer sur la durée. Il faut donc s’intéresser cette fois-ci sur la valeur ajoutée du petit commerce vis-à-vis du voisinage concurrent.

Le coût du bail commercial

Généralement, le prix du local commercial sera en adéquation avec l’emplacement de celui-ci. Il faut donc évaluer le rapport entre le loyer versé chaque mois et le chiffre d’affaires potentiel. Si le local commercial doit être implanté en plein cœur de ville, les loyers peuvent très vite grimper. Alors pour trouver la juste valeur, il faudra cette fois-ci s’attarder sur la valeur locative en prenant en compte les prix du marché en fonction de leur localisation, la commercialité du bien ainsi que ses caractéristiques, c’est-à-dire sa mise en conformité, la présence ou non d’une terrasse ainsi que sa surface globale.

Afin de trouver un local commercial en adéquation avec les attentes du commerçant, il est préférable d’être entouré dès le départ par un ou plusieurs experts, capable de détecter les opportunités à saisir. Concernant la surface, elle sera de toute manière adaptée par rapport à l’activité. On ne peut pas dire qu’un magasin de vêtements aura les mêmes besoins qu’un restaurant. Même si la surface de vente initiale n’est pas très développée, elle sera peut-être suffisante pour constituer une première clientèle.

Concernant le stockage, deux possibilités sont à prendre en considération, c’est-à-dire avoir un espace nécessaire dans le local commercial ou s’orienter vers un box de stockage. Il s’agit de deux solutions bien distinctes, mais sachez que dans le deuxième cas de figure, vous n’aurez aucun problème pour accompagner le développement de votre activité en cas de potentiel d’évolution très important. Dans tous les cas, les possibilités sont nombreuses et une étude de marché préalable devient une nécessité.

Plan du site