Estimer la valeur de sa maison : comment s’y prendre ?

Prix immobilier

Il existe de nombreuses raisons et situations dans lesquelles il est dans votre intérêt de bien savoir la valeur de sa maison. Cela peut être essentiel en cas de rachat de crédit, de succession ou de divorce. Comme le recours aux services d’un expert peut être assez onéreux, suivez ces quelques conseils pour vous épauler dans cette démarche.

Tenez-vous informé des prix sur le marché de l’immobilier

Pour commencer, faites d’abord fi du prix d’achat initial de la maison. Sachez que le monde de l’immobilier est en perpétuelle évolution et du coup, les prix sont sujets à des fluctuations incontrôlables. De ce fait, il est très peu probable que votre maison puisse être revendue au même prix que vous l’aviez achetée d’antan. De plus, à la revente, le prix de vente de votre maison peut être revu à la hausse grâce à quelques travaux de rénovation ou au contraire, être revu à la baisse suite à l’épreuve du temps, à un attentat ou aux aléas climatiques. Après cela, renseignez-vous par rapport aux prix proposés sur le marché de l’immobilier. Pour ce faire, consultez les portails immobiliers en ligne, jetez un œil aux annonces immobilières, visitez des sites dédiés à l’immobilier sur Internet. Toutefois, si vous souhaitez gagner du temps ou si vous n’avez pas le temps de vous occuper de l’évaluation de votre maison, bénéficiez d’une estimation gratuite sur le site dédié combien vaut ma maison

Restez rationnel, objectif et honnête

Bien que votre maison ait été une révélation pour vous au moment où vous l’avez acheté, ne vous fiez pas à cette impression pour convaincre le futur acquéreur. Restez objectif et rationnel, car l’acheteur potentiel ne partage pas forcément votre point de vue. Si le prix est assez élevé, défendez vos arguments en mettant en valeur le design des pièces, la robustesse de la tuyauterie, la belle vue sur la mer depuis la chambre à coucher, l’architecture de la maison, la grande cour qui va avec, l’espace vert compris dans la propriété, le joli quartier calme dans lequel la maison est située, etc. Tant de paramètres valorisants qui finiront à coup sûr par persuader le futur acquéreur des atouts certains de votre bien. Faites une estimation immobilière selon ces critères. De même, prenez garde aux vices cachés ! S’il reste des travaux à faire dans la maison, mieux vaut rester honnête et prévenir le futur acquéreur. Cela lui permettra également de juger si le prix proposé est raisonnable ou pas.

Identifiez le potentiel de votre propriété

Afin de pouvoir vendre son logement au meilleur prix, il faut lister les atouts du bien. Pour cela, prenez conscience de la proximité de votre bien vis-à-vis des établissements de commerce comme les supermarchés et les épiceries, des établissements scolaires et universitaires, des établissements d’accueil comme les crèches. Misez également sur la tranquillité et le niveau de sécurité du quartier, la facilité d’accès à la propriété (en bord de route), sa surface, la possibilité de parking, les équipements qui y existent déjà, la dimension de chaque pièce. Ne négligez surtout pas la vue depuis le balcon de la maison ou depuis la cour qui peut rehausser la valeur de la maison jusqu’à 20 % au mètre carré. Plus vous saurez mettre en exergue les points forts de votre propriété, plus vous aurez la chance de la vendre à un bon prix. De plus, le futur acquéreur aura l’impression d’avoir gagné le gros lot à un bon rapport qualité/prix. Vous pouvez aussi vous inspirer des prix immobiliers sur le site “combien vaut ma maison”.

En bref, évaluer la valeur de son bien immobilier n’est certes pas une mince affaire. Cependant, prendre du recul et être objectif en tout temps permet une évaluation bien pensée pour une revente efficace et ingénieuse.