8 questions à se poser avant d’acheter un appartement neuf

Appartement neuf

Dans l’idéal, le projet immobilier de la plupart des Français est de devenir un jour propriétaires de leur propre bien. Et si acheter dans l’ancien représente un investissement plus ou moins accessible, de plus en plus d’investisseurs préfèrent se tourner vers des appartements neufs, gage d’une plus grande viabilité. Votre plus grand désir est de posséder une maison dont vous êtes le tout premier propriétaire ? Sachez tout de même qu’il existe certains points sur lesquels il convient de s’attarder.

1. L’immobilier neuf est-il réellement plus cher que l’ancien ?

C’est plutôt évident, le logement neuf coute relativement plus cher que l’ancien. Cependant, il présente beaucoup plus d’intérêts financiers sur le long terme qui permettent de compenser sans problème la taille de l’investissement. À titre indicatif, les frais de notaire lors de l’acquisition d’un bien immobilier s’élèvent à 8 % dans l’ancien, contre seulement 3 % dans le neuf. Acheter un bien dans le neuf permettrait de bénéficier de différentes aides et dispositifs tels que le PTZ (prêt à taux zéro), la loi Pinel, etc. De cette façon, il serait plus simple de financer son projet et d’alléger les différentes charges fiscales. Par ailleurs, les charges et les coûts d’entretien sont également réduits dans le neuf, car les normes thermiques et techniques du bien immobilier sont à jour.

2. Les caractéristiques du logement conviennent-elles à mon programme ?

Avant d’acheter, vous aurez bien évidemment à scruter les différentes caractéristiques du logement. Il s’agit notamment :

  • de la surface habitable totale,
  • du nombre de pièces,
  • de leur agencement,
  • des équipements installés dans chaque pièce…

Il convient de poser toutes les questions utiles et de se montrer méticuleux afin d’avoir un maximum d’informations. De cette façon, vous parviendrez à déterminer si l’appartement correspond à votre programme neuf.

3. Comment établir son budget ?

Déterminer votre enveloppe budgétaire est une étape cruciale qui devrait survenir avant même de commencer la recherche d’un appartement. La plupart du temps dans ce type d’investissement immobilier, il serait intéressant de savoir ce sur quoi vous vous appuyez. Avez-vous un apport personnel conséquent ? Quelle est votre capacité d’emprunt ? Sachez que dans l’idéal, vous pouvez financer votre investissement grâce à vos propres fonds. Si cela n’est pas faisable, vous avez la possibilité de contracter un crédit immobilier. Attention tout de même à ne pas vous laisser embarquer trop rapidement dans un projet immobilier en vous fiant à des taux d’intérêt attractifs. Votre endettement ne doit absolument pas excéder 33 % de vos revenus. Toutefois, même en ayant la garantie d’un crédit immobilier, il serait préférable qu’une partie de l’investissement provienne d’un apport personnel.

4. Quels sont les atouts et les points faibles du quartier ?

La zone géographique où vous achetez votre bien est également un critère à étudier avec attention. En effet, l’environnement immédiat de l’appartement neuf déterminera votre confort de vie au quotidien. Il y a-t-il des commerces à proximité ? Des transports en commun ? Une école ? Ou inversement, le logement est-il isolé du reste des habitations ? Se situe-t-il à 10 km du métro ? Quoi qu’il en soit, il convient de déterminer les points forts ainsi que les faiblesses de l’environnement du logement avant d’acheter. Pour cela, rendez vous sur les lieux afin de réaliser vous-même une inspection.

5. Quelles sont les aides auxquelles je peux prétendre ?

Lorsque vous achetez un bien immobilier neuf tel que présenté sur pichet.fr, vous êtes éligibles à un certain nombre d’aides financières. Cela dépendra tout de même de la situation de votre foyer, du nombre de personnes et d’un seuil de revenu préalablement fixé. Au nombre de ces aides, on retrouve le Prêt à Taux Zéro (PTZ), la location-accession ou PSLA, la TVA réduite à 5,5 %, le Bail Réel Solidaire (BRS)…

6. Que faut-il savoir sur l’achat en VEFA ?

Réaliser un achat en VEFA (Vente en État Futur d’Achèvement), consiste à acheter sur plan un logement neuf directement auprès d’un promoteur immobilier. En d’autres termes, dans le cadre d’un programme immobilier, vous signez un contrat de réservation d’un bien en construction, faisant de vous le propriétaire une fois les travaux terminés. Là également, il convient de se poser quelques questions avant d’acheter.

7. Le promoteur est-il en mesure de réclamer expressément le paiement d’un dépôt de garantie ?

L’acquéreur n’est pas obligé d’effectuer le versement d’un dépôt de garantie. Quoi qu’il en soit, si cela intervient suite à une entente, le dépôt de garantie doit être versé chez le notaire ou sur un compte spécial.

8. Un contrat de réservation en VEFA peut-il être annulé ?

Normalement, une fois le contrat de réservation signé, les deux parties se doivent d’aller au terme de la vente, et ce jusqu’à la signature du contrat définitif. Cependant, en cas de rétractation de l’acquéreur, rien n’oblige le promoteur à restituer le dépôt de garantie. Quoi qu’il en soit, la loi accorde tout de même à compter de la date de signature du contrat de réservation, 10 jours à l’acquéreur pour se rétracter.