Quelles sont les missions d’un gestionnaire de copropriété ?

gestionnaire de copropriété

Publié le : 07 février 20236 mins de lecture

Vous allez prochainement vivre dans une copropriété ? Connaissez-vous le rôle important tenu par le gestionnaire de copropriété ? Pour en savoir plus sur ce sujet passionnant, prenez connaissance du texte ci-dessous. Vous y découvrirez toutes les missions confiées à ce professionnel de l’immobilier, méconnu du grand public et pourtant indispensable au vivre ensemble.

Faire vivre la copropriété

Le gestionnaire de copropriété administre le bien. À ce titre, il informe le conseil syndical à propos de toute démarche entreprise pour le compte de l’immeuble. Il est également le garant de l’exécution du règlement de copropriété et de l’application des décisions prises lors des assemblées générales ordinaires et extraordinaires. Veuillez aussi noter qu’il est de son devoir de convoquer les copropriétaires pour ces moments importants et de rédiger les comptes-rendus.

Le gestionnaire doit de plus disposer de compétences sur le plan comptable. C’est à lui en effet que revient la responsabilité de suivre les différents budgets, de répartir les charges et de régler les fournisseurs. Il entretient des relations fréquentes avec l’organisme en charge de la comptabilité de la copropriété.

Vous êtes à la recherche d’une offre d’emploi de gestionnaire de copropriété à Paris ou ailleurs en France ? Connectez-vous alors sans plus attendre sur le site de recrutimmo.com !

Gérer les travaux

Comme vous pourrez le constater sur les nombreuses annonces de recrutement dans l’immobilier, le gestionnaire est également en charge de toute question liée aux travaux. Il commence par prévoir le budget nécessaire et l’intègre aux dépenses à venir. Le professionnel doit également disposer de compétences techniques. Il peut en effet faire profiter les copropriétaires de son expérience en la matière en les conseillant. De telles connaissances lui seront également précieuses lorsque viendra le moment de choisir les artisans et de négocier les devis.

Le gestionnaire de copropriété s’occupe aussi de la réception des travaux. En cas de litiges avec l’un des intervenants, il gère tout de A à Z. Bien évidemment, il devra informer la copropriété des différentes démarches entreprises en de telles circonstances.

Suivre les litiges et les sinistres

La vie dans une copropriété peut parfois être très compliquée sur le plan relationnel. Il est rare que tous les propriétaires s’entendent à merveille. Parfois, une véritable guerre entre certains peut même régner. Dans un tel contexte, le gestionnaire devra jouer le rôle de DRH, voire de casque bleu ! Il s’agit alors de dénouer des conflits et d’apaiser des situations avant qu’elles ne deviennent trop tendues. Si nécessaire, il prend également à sa charge la gestion du personnel de la copropriété. Cette dernière peut en effet employer un gardien ou un technicien chargé de l’entretien.

Les impayés constituent le litige le plus fréquent dans le cadre d’une copropriété. Le gestionnaire est alors chargé de trouver une solution à l’amiable avec le ou les propriétaires concernés. En cas d’échec de la négociation, il suivra la gestion de ce contentieux. En cas de sinistre, le professionnel s’occupe des différentes déclarations auprès des compagnies d’assurance, effectue les demandes d’indemnisation pour le compte des copropriétaires et suit la bonne exécution des travaux de réparation.

Quelles formations suivre pour devenir gestionnaire de copropriété ?

Pour se former à ce métier, il n’est pas nécessaire de suivre de très longues études. Pour postuler à la très large majorité des annonces, un niveau Bac+2 sera amplement suffisant. Toutefois, pour maximiser vos chances de faire carrière, il reste fortement recommandé de suivre l’une des formations suivantes :

  • BTS Management commercial
  • BTS Professions immobilières
  • DUT Carrières juridiques

Veuillez également noter l’existence de formations de niveau supérieur, et notamment de masters intégrant une spécialisation en droit immobilier ou en comptabilité. Parmi les écoles les plus reconnues proposant un tel cursus figurent :

  • ESPI (école supérieure des professions immobilières)
  • ESI (école supérieure de l’immobilier)
  • EFAB (école française de l’administration de biens)
  • IMSI (institut du management des services immobiliers)

Où exercer ce métier et quelles sont les évolutions de carrière possibles ?

D’un point de vue législatif, le gestionnaire de copropriété doit être désigné par un vote de l’Assemblée Générale (syndica de copropriété). Ce dernier peut néanmoins exercer comme travailleur indépendant (freelance). Il peut également être employé par un promoteur immobilier ou par un cabinet spécialisé dans l’administration de biens.

Après quelques années d’expérience, un gestionnaire de bien se verra confier des dossiers de plus en plus complexes, avec une logique hausse de sa rémunération. Il pourra également intégrer la direction d’un cabinet ou devenir lui-même promoteur immobilier.


Plan du site