La location en résidence sénior, comment ça se passe ?

résidence sénior

Au 1er janvier 2019, la France comptait plus 13,4 millions de personnes âgées de 65 ans ou plus, soit plus de 20 % de la population selon l’INSEE. Cela étant dit, investir dans la location résidence sénior est une solution très intéressante pour accroître vos bénéfices. Il faut savoir que les loyers dans ce domaine sont assez intéressants, et la demande s’accentue davantage. Mais pour vous lancer dans la location résidence séniors, vous devez savoir bien vous y prendre. Lisez cet article pour plus de détails.

Résidence séniors : c’est quoi ?

Le logement pour senior est un établissement capable d’accueillir les personnes âgées autonomes qui souhaitent maintenir leur indépendance. Il diffère de ce fait des établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EPAD) qui sont principalement destinées aux personnes ayant besoin des aides spécifiques au quotidien. La majorité des seniors choisissent d’intégrer ces résidences parce qu’ils souhaitent être entourés, appartenir à une communauté et donc mettre fin à leur isolement. C’est un choix que font aussi certaines personnes qui trouvent leur logement actuel très grand. Il peut par ailleurs découler du souhait d’anticiper une future perte d’autonomie après le diagnostic d’une maladie qui pourrait faire perdre son autonomie au sénior.

Comment fonctionne une résidence séniors ?

Les résidences pour séniors fonctionnent suivant un système bien particulier qui les place à mi-chemin entre la maison de retraite et le maintien à domicile. Celles-ci ne proposent pas un service médicalisé. Elles sont à cet effet ouvertes uniquement aux personnes âgées de plus de 60 ans qui peuvent se retrouver dans un cadre confortable et y vivre en toute autonomie. Celles-ci peuvent profiter de certains services de proximité tels que les pharmaciens, les médecins, les commerces, le transport en public, etc.

Les logements pour seniors sont principalement gérés par des structures privées associatives ou commerciales. Ils comptent de nombreux appartements. Les habitants peuvent décider d’y acquérir un petit studio ou encore des 4 pièces. Certains établissements proposent même des maisons individuelles pour permettre aux séniors de vivre seuls ou encore en couple tout en bénéficiant d’une intimité irréprochable. Ce sont tous des logements sécurisés et très confortables.

Il s’agit de la résidence principale des séniors, ceux-ci peuvent donc choisir de les louer ou de devenir propriétaires. Au sein d’une résidence senior, se trouvent aussi des espaces communs qui favorisent la cohésion et la vie en société. Il s’agit entre autres des :

  • Restaurants ;
  • Salons de coiffure ;
  • Des salles de jeux, etc.

Il y a aussi des espaces typiques que les seniors peuvent visiter et s’y prélasser. Du personnel est en outre présent en permanence pour assurer certains services tels que l’aide à domicile, le ménage, la blanchisserie, etc.

Résidence sénior : voici comment vous lancer dans la location

Maintenant que vous connaissez tout du logement senior, il est possible de vous lancer dans un projet de location sans aucune contrainte. Voici comment mettre en place un projet de résidence pour personnes âgées autonomes.

Acquérir un logement dans une zone avec une forte demande

Avant de vous lancer dans un projet de location de résidences pour personnes âgées, il est important de considérer la situation géographique du bien à acquérir. Plus vous vous installez dans un secteur avec une forte demande, plus vous avez la chance de vendre votre programme et de mettre la majorité de vos appartements en location. Vous devez ainsi privilégier les implantations en centre-ville, proches des commerces, transports en commun, etc. Il faudra ensuite confier le projet à un gestionnaire avec assez d’expérience pour vous aider dans la commercialisation.

Respecter les normes applicables aux ERP de type J dans le logement

Les résidences pour séniors sont classées bâtiments ERP (Etablissement recevant du public) de type J (structure d’accueil pour personnes âgées ou personnes handicapées). Il est donc important que vous respectiez les normes de sécurité très rigoureuses relatives à ces constructions en cas d’incendies, de catastrophes naturelles ou dans les situations d’évacuation. D’entrée de jeu, ces résidences doivent être accessibles aux personnes à mobilité réduite. Elles doivent aussi respecter une certaine distance entre les appartements, les escaliers de secours, contenir des dispositifs mécaniques de désenfumage, des alarmes incendie dans les appartements, sectoriser la circulation en utilisant des porte-couvre-feux, etc.

Les logements pour séniors doivent néanmoins avoir un registre qui reporte le personnel chargé du service d’incendie, les consignes prévues dans les situations d’incendie, les dates des contrôles et vérifications ainsi que les observations effectuées et les renseignements nécessaires aux divers travaux réalisés récemment.

Obtenir les autorisations nécessaires

Pour ouvrir une résidence senior, il faut demander tout au moins un permis de construire auprès de la mairie. Pour l’obtenir, vous devez fournir certains documents en fonction de votre situation géographique pour que votre projet soit étudié et validé. Après cela, il faut lancer une demande d’ouverture de résidence pour personnes âgées un mois en avance en fournissant une attestation du maître d’ouvrage et une attestation du bureau de contrôle. Celles-ci permettent respectivement de certifier et de confirmer les vérifications et contrôles techniques qui concernent la solidité du bâtiment. Un rapport de vérification réglementaire après travaux délivré par l’organisme de contrôle agréé après les diagnostics immobiliers effectués est aussi exigé. Vous devez aussi fournir une attestation d’accessibilité pour voir la demande d’ouverture de votre centre validée.