Achat d’appartement : 5 choses à vérifier avant de signer

Achat d'appartement

Publié le : 06 juin 20226 mins de lecture

Dernièrement, vous avez visité l’appartement de vos rêves. C’est le coup de cœur ! Vos critères sont remplis, mais vous devez encore être attentif à certains éléments avant de signer et d’en devenir l’heureux propriétaire. Quels sont-ils ? En effet, pas de précipitation quand on investit. La raison reprend le dessus et vous fait analyser attentivement la situation immobilière du bien. Voici une liste non exhaustive de points à vérifier avant d’acheter un appartement.

Point n° 1 : les charges de copropriété ne doivent pas être oubliées

Vous connaissez le prix de vente annoncé de l’appartement qui vous intéresse, mais avez-vous une idée des charges de copropriété qui y sont reliées ? Normalement, si l’annonce immobilière a été établie en respectant les dispositions de la loi Alur, vous avez dû être informé du montant de ces charges avant même la visite du bien. Vous savez que le logement est en copropriété et quelle est la quote-part annuelle propre à chaque copropriétaire. Ainsi, avant d’acheter un appartement, il vaut mieux connaître le montant des charges qui représentent ces frais annuels versés au syndic. Réclamez par exemple les anciens décomptes des charges pour avoir une idée globale de la somme. Vous pourrez ensuite vous arranger avec le vendeur pour une éventuelle répartition des charges si la vente se fait au cours d’un trimestre.

Point n°2 : l’isolation thermique est à vérifier avant d’acheter un logement neuf

La réglementation thermique actuelle concerne aussi bien l’immobilier neuf que l’immobilier ancien. Néanmoins, lorsque vous investissez dans un appartement neuf, vous pouvez espérer que celui-ci se plie à ces normes thermiques. Elles luttent contre la déperdition de chaleur et s’inscrivent dans une démarche de limitation d’émission de gaz à effet de serre. Vous envisagez d’acheter un logement très récent ? Que ce soit au niveau de l’isolation du bâtiment, qui concerne les murs ou la toiture, ou encore au niveau du chauffage, tout a dû être mis en œuvre pour une consommation énergétique peu élevée. La petite annonce publiée sur ca-immobilier.fr par exemple, doit préciser également la note du Diagnostic de Performance Énergétique relatif à l’appartement (plus la note est proche de A et mieux c’est).

Point n°3 : les éventuels travaux à venir dans l’immeuble de votre futur appartement

Avant de signer l’acte de vente de votre appartement, regardez également du côté des procès-verbaux des assemblées générales de copropriété. Vous pourriez apprendre des choses intéressantes, notamment par rapport aux éventuels travaux prévus dans l’immeuble. Ne vous laissez donc pas surprendre, au cas où des travaux de ravalement de façade auraient été votés il y a peu. La loi est par ailleurs claire à ce sujet : celui qui est le propriétaire de l’appartement au moment où la somme est à régler doit payer, même s’il n’a pas participé au vote lors de l’assemblée générale. Si la facture arrive après les travaux et que vous êtes déjà propriétaire de votre appartement, vous devrez donc payer.

Point n° 4 : l’environnement dans lequel se trouve l’appartement

Un investissement immobilier s’envisage sur du long terme. Il faut donc penser aux futurs moments que vous allez passer au sein de cet appartement et également à la revente de celui-ci. Pour ce faire, il est essentiel de ne pas négliger l’environnement propre à l’immeuble. Est-il bien situé ? Il y a-t-il des lignes de transports en commun, des espaces verts, des commerces de proximité, une école ? Tous ces éléments environnants font augmenter la valeur de votre appartement. Votre achat immobilier devrait donc idéalement s’orienter en fonction de vos préférences, de votre mode de vie et des points forts objectifs du quartier. Si vous avez un doute à ce sujet, parlez-en avec votre agent immobilier. Il pourra éventuellement vous renseigner quant à des projets d’urbanisme liés à cette zone géographique.

Point n° 5 : ce que dit le règlement de copropriété en cas de travaux prévus dans votre appartement

Vous comptez peut-être acheter ce bien car vous appréciez sa configuration, mais vous désirez modifier quelques éléments. Savez-vous concrètement ce que vous pouvez réaliser librement ou non comme travaux ? Il existe un règlement de copropriété relatif à l’immeuble dans lequel vous allez résider. Il expose certaines contraintes à respecter et celles-ci concernent la plupart du temps les parties communes. Néanmoins, il y a des travaux effectués dans votre appartement qui méritent d’être validés lors d’une assemblée générale.

Si vous comptez changer les velux ou modifier tous les sols du logement, il faudra obtenir un accord. Retenez que votre partie privative est généralement non soumise à beaucoup de contraintes quand il s’agit de faire des travaux. Cependant, n’ayez pas de mauvaises surprises si vous avez déjà un projet d’aménagement en tête et vérifiez le règlement en amont.

Plan du site