Le rôle et l’activité d’un agent immobilier

Le rôle et l’activité

Au seul nom d’agent immobilier, l’image qui jaillit dans notre esprit est celle d’un homme actif et serviable, toujours entre deux conversations et entre deux clients. L’agent immobilier plaide l’intérêt de ses clients, qu’ils soient acheteurs, vendeurs ou locataires d’un immeuble. Son métier est soutenu par des règles particulières et formelles.

Un médiateur et un facilitateur des transactions immobilières

Pour décrire le rôle d’un agent immobilier, on peut utiliser les termes de « facilitateur ». L’agent immobilier est un acteur majeur dans l’organisation des processus de vente, d’achat ou de mise en location des actifs immobiliers. Il fait office d’interface entre les parties, en mettant en contact les donneurs et les preneurs du bien immobilier et en faisant en sorte que la transaction s’opère dans le respect des procédures légales. Notez aussi qu’il intervient sur toute la chaîne, depuis la prospection du client jusqu’à la signature de l’acte de vente, en passant par la négociation, l’examen des renseignements, le conseil sur les prix de l’établissement ainsi que la publication des annonces immobilières. En s’interposant comme facilitateur, l’agent immobilier participe à la transparence et à la loyauté des pratiques commerciales qui s’exercent sur les biens immobiliers.

L’agent immobilier travaille par mandat

L’activité de l’agent immobilier est astreinte à des règlements stricts et formels. La loi Hoguet, qui date de 1972, spécifie les rôles généraux des agents immobiliers et en précise les limites. N’est pas donc agent immobilier qui veut ; pour cela, il faut se munir d’une carte professionnelle attribuée par la préfecture. Autre critère : la souscription à une assurance de responsabilité civile professionnelle. Elle a pour effet de réduire les impacts des risques liés au métier. Dans un souci de prévoyance, il est requis de maintenir une garantie financière pour l’indemnisation des clients de l’agence, au cas où des circonstances fâcheuses surviennent.

L’agent immobilier travaille par mandat

L’agent immobilier ne peut entrer en action, sauf si le client lui a remis un mandat où il l’autorise expressément à agir et à négocier pour son compte. A défaut de présentation du mandat, l’activité de l’agent immobilier sera considérée comme clandestine. Il y a deux options de mandat : le mandat simple, où la prospection s’effectue par bourgeonnement, c’est-à-dire, confiée à plusieurs professionnels ; le mandat exclusif, où l’agent immobilier s’arroge le droit de rechercher un acquéreur pour le client, et où les autres opérateurs sont éliminés. La validité du mandat expire au bout de 3 mois.